Journée internationale d’action pour la santé des femmes – focus samusocialPeru

Dans les bidonvilles de la périphérie de Lima, l’exclusion économique, géographique et sociale des femmes, enfants et adolescents engendre des risques sanitaires multiples. La population des bidonvilles n’a pas ou peu accès aux services de base médico-psychosociaux, du fait d’une méconnaissance des droits sociaux d’une part, et de l’inaccessibilité des services, qu’elle soit géographique ou administrative, d’autre part.

Pour la journée internationale de l’action pour la santé des femmes, nous avons choisi de donner la parole à ces femmes et ces hommes, tous impliqués dans la lutte pour un meilleur accès aux soins pour les femmes au Pérou.

N. représentante communautaire, coordinatrice de l´association ¨Verre de Lait¨ -programme d’aide alimentaire péruvien « Caritas Felices” à Santa Rosa témoigne:

2013_Ronda huaycán 003

¨Ici, les problèmes de santé pour les femmes sont multiples. D’abord, quand elles ou leurs enfants sont malades, elles vont à la pharmacie pour se soigner, parce que le poste de santé est très loin, ça leur prend donc trop de temps pour y aller. Ici, il y a des femmes qui sont enceintes très jeunes, elles n’ont personne pour garder leurs enfants pour pouvoir aller travailler, et elles ne se protègent pas. (ndlr à Santa Rosa comme à Huaycan, le nombre de grossesses adolescentes est très élevé : à Huaycan, 1 femme sur 3 qui accouche à l’hôpital est adolescente). En plus du climat difficile, on n´a pas l´eau courante ni de système d’évacuation des eaux usées ; c´est pour ça que les enfants tombent souvent malade. Depuis que le Samusocial est là, les voisines qui n’ont pas de SIS (« Sistema Integral de Salud », équivalent de la CMU) ou de Carte Nationale d’Identité ont été conseillées afin d’obtenir des papiers  et elles ont aussi pu se faire soigner lors des campagnes que le samusocialPerú organise. Grâce à leur véhicule, on se sent plus en sécurité car on peut être transportées en cas de nécessité. Pouvoir compter sur leur appui, c´est une grande aide pour nous.¨

Au Pérou, l’accès effectif aux soins dépend de la couverture sociale, qui elle-même dépend de la situation des personnes (salariés, forces de l’ordre, indépendants, personnes de bas revenus). En fonction du régime de protection sociale, les personnes concernées n’ont pas accès aux mêmes structures de santé. Le régime dans le cadre duquel s’inscrit le samusocialPerú est le régime subsidiaire pour les personnes de bas revenu, dit SIS (SistemaIntegral de Salud) qui ouvre l’accès aux structures du système public de santé. Cependant pour accéder au régime du SIS, il faut pouvoir justifier de son identité, du domicile ainsi que de l’absence d’une autre couverture sociale. Or, dans les zones urbaines marginales de Lima, telles que  Huaycán et Santa Rosa, l’un des obstacles est l’absence de documents d’identité, voire de justification de domicile. En 2012 un bénéficiaire sur 5 n’a pas de couverture sociale à Huaycán.

Dr. G.,Directeur d’un Centre de Santé à Santa Rosa complète:

« La santé des femmes est très négligée, surtout dans des zones comme « la Productiva », dans lesquelles les jeunes et les femmes n’ont pas accès aux services minimums  de prise en charge. Le gouvernement ne se dote pas des moyens nécessaires pour répondre à la demande. C’est pour ça que les organisations comme le Samusocial Santa Rosa qui travaillent sur cette thématique apportent une aide énorme pour faire notre travail de couverture basique  en matière de santé, et notamment en mettant l’accent sur le volet préventif et promotionnel. »

Le Samusocial International développe en appui du Samusocial Perú un projet qui s’inscrit dans le cadre des réflexions nationales et internationales sur la mise en place de la couverture sanitaire universelle. Celle-ci vise à faire valoir l’accès des personnes marginalisées aux soins de base et aux actions d’éducation à la santé, avec une composante santé reproductive et sexuelle, auprès des enfants et jeunes de la rue, des familles marginalisées victimes de violence intrafamiliale et des adolescentes en risque de grossesses précoces.

DIGITAL CAMERA

Actualités , Adultes sans abri , Lima , Portraits
® samusocial International | Mentions légales | Contact | Webdesign : Limbus Studio